1977 VUES |  J'AIME

La semaine d’Herby dans les coulisses

florence_lemayLinda Lemay et Florence K

robertDiane Juster et Denise Robert

Entre le Gala des prix Gémeaux en septembre et le Gala de l’ADISQ début novembre, je glisse dans mon agenda culturel depuis quelques années une autre remise de prix : la SPACQ (Société professionnelle des auteurs-compositeurs du Québec), plus discrète parce que loin des caméras de télévision, mais oh combien essentielle à notre industrie! Ce qui m’a d’abord frappé lundi dernier en entrant au cocktail qui précédait le dîner officiel, c’est le nombre de personnalités au pied carré! Luc Plamondon en grosse conversation avec Robert Charlebois et André Gagnon. Serge Fiori, Richard Séguin et Gilles Vigneault échangeaient dans un autre coin. Sans oublier les Linda Lemay et Florence K, toutes deux récipiendaires cette année. Bref, une belle petite fête entre amis orchestrée par Diane Juster, une grande dame de la chanson qui avait invité à sa table son amie Denise Robert. Mais c’est Louise Forestier, maîtresse de cérémonie, qui a le mieux résumé cette rencontre annuelle : « Le Gala de la SPACQ, c’est le gala le plus slack et le plus relaxe du show-business québécois. On est d’abord ici entre amis. » Lorsqu’on sait qu’en à peine cinq ans, on a remis grâce aux commanditaires plus d’un demi-million de dollars aux nombreux lauréats, on peut aussi affirmer que c’est certainement le Gala le plus généreux!

plamondon

Starmania au cinéma

« Je ne fais plus de chansons, je fais des exceptions. », m’a dit à la blague Luc Plamondon lundi dernier lors de la remise des prix de la SPACQ. Ces temps-ci, l’auteur-compositeur est très occupé et n’a pas le temps d’écrire de nouvelles chansons. Il dit même regretter de ne pas avoir pu livrer à temps une chanson originale à son ami Robert Charlebois pour son nouvel album qui sortira la semaine prochaine. Mais devant une salle comble, il a quand même promis à la chanteuse Renée Martel une chanson pour l’album sur lequel elle travaille actuellement. On sait que Plamondon travaille en ce moment dans le plus grand secret sur la version cinéma de Starmania, et lorsque je lui ai demandé à quel film ça pourrait ressembler s’il trouve le bon réalisateur, il m’a répondu après un long silence Brazil de Terry Gilliam. Un beau défi…

laliberteGuy Laliberté fait une belle rencontre

Lorsque Alexandra Cousteau et Guy Laliberté se sont croisés au Palais des congrès la semaine dernière, lors du Forum international des femmes dédié à l’eau, c’était un peu comme si la petite fille de l’océanographe rencontrait un astronaute : deux univers qui se croisaient pour la première fois. Le duo Cousteau/Laliberté avait beaucoup à se raconter. Le président fondateur du Cirque du Soleil a bien sûr parlé de sa fondation One Drop, et l’océanographe, de son organisation Blue Legacy.

Bref, deux personnalités, même combat : rendre la planète plus éco-responsable.  Après cette rencontre avec Alexandra Cousteau, je ne serais pas surpris d’apprendre que Guy Laliberté nous prépare maintenant un voyage au fond des mers!

germainDeux folles et un fouet

Rafaële Germain et Jessica Barker se définissent elles-mêmes comme de vraies gourmandes et de sincères cochonnes! En déjeunant avec elles hier matin, j’ai plutôt réalisé qu’elles étaient deux grandes amies qui avaient envie de « triper ensemble ». Le résultat, c’est Deux folles et un fouet, un croisement heureux entre un livre de recettes et de la « Chick Lit ». Écrit à quatre mains, on y trouve des recettes telles que « Calamar content d’être farci » ou encore « Poulet coquin dans sa croûte de sel ».

« Ces temps-ci, c’est surtout les gars qui font des livres de recettes. On voulait ramener les filles à la cuisine. », me mentionnait Rafaële. J’ai bien l’impression qu’elles vont y arriver, et ce, avec style.

joannieJoannie Rochette : un petit bijou

Tout le monde aime Joannie Rochette et tout le monde se l’arrache. La patineuse artistique qui a fait pleurer le monde entier aux J.O. de Vancouver il y a déjà 6 mois demeure encore très populaire et très occupée. Depuis, les voyages s’enchaînent et elle se retrouve probablement avec l’agenda le plus chargé du show-business. Joannie est devenue une véritable star qu’on s’arrache pour des défilés, des spectacles-bénéfice et bien sûr, des publicités! Que manque-t-il à cette liste? Une carrière d’actrice? Un parfum? Un disque? Non, pas pour l’instant! Mais dès lundi prochain, Joannie lancera au grand magasin Birks du Square Phillips un bijou dont on ignore encore la forme et la valeur. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les profits sont destinés à la campagne Mamandemoncoeur pour la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Une belle façon d’utiliser sa célébrité, mais surtout, un bel hommage à sa maman.

int(0)