3533 VUES |  J'AIME

La semaine d’Herby dans les coulisses

Petite confidence,  j’aime beaucoup Vanessa Paradis, autant la chanteuse que l’actrice. Ceux qui ont assisté au concert qu’elle a donné à la Place des arts dans le cadre du festival Montréal en lumière en février dernier seront d’accord avec moi: cette artiste fait vraiment partie d’une classe à part. J’ai donc, un peu pour elle, décidé de prolonger mon week-end au festival du film de Toronto pour assister à la première nord américaine de Café de Flore. Vanessa n’était pas à la Mostra de Venise, moi non plus. Nous allions découvrir en même temps ce film tant attendu. Verdict: Kevin Parent y est très convainquant, Hélène Florent criante de vérité et dans son rôle sombre de mère courage, Vanessa est lumineuse. Le lendemain dans l’avion qui me ramenait à Montréal il y avait un pilote, deux agents de bord, une dizaine d’hommes d’affaires, et surprise…Louis-José Houde. L’humoriste rentrait aussi chez lui juste à temps pour animer le soir même la conférence de presse annonçant les nominations du gala de l’Adisq. Louis-José n’avait pas la tête du festivalier qui avait passé ses journées dans les salles obscures et les nuits blanches dans les soirées branchées avec les vedettes hollywoodiennes (comprendre ici: le bonhomme était en grande forme). Mais que faisait Louis-José dans la ville reine? Avait-il un rendez-vous au TIFF avec un producteur américain afin de démarrer une carrière à Hollywood? La seule façon de le savoir était de lui poser la question. La réponse se résumait en deux mots: Pearl Jam. Après avoir été au concert du groupe au Centre Bell la semaine dernière, Louis-José a suivi la formation dans la Ville Reine pour assister toujours dans les premiers rangs, non pas à un, mais bien à deux spectacles. A-t-il au moins pu croiser ses idoles qui étaient au TIFF en même temps que lui pour la première de Pearl Jam Twenty, un documentaire qui souligne le 20e anniversaire de leur premier album. « Je ne les ai jamais rencontre, même si je suis un des plus grands fans de Pearl Jam. Je ne manque jamais un de leurs concerts quand la tournée s’arrête près de chez nous ».  Louis-José les aura donc vu trois fois sur scène en moins d’une semaine. Quand on aime, on ne compte pas. C’est pour cela que je me suis fait plaisir et que je suis donc retourne hier soir à l’Imperial applaudir le film de Jean-Marc Vallée et bien sur féliciter une fois encore Vanessa Paradis, et croyez moi, ce n’était pas la dernière fois.

IMG_2158

Kevin Parent et Vanessa Paradis lors de la première montréalaise de Café de Flore mercredi soir à  l’Imperial

IMG_2154

Jean-Marc Vallée entouré de ses fils pour la première montréalaise de Café de Flore

IMG_2172

Kevin Parent et Diane Dufresne

IMG_2175

Xavier Dolan et Geneviève Borne

IMG_2197

Marc-André Grondin et Alexandra Diaz

De Toronto à Montréal avec Vanessa

Vers 1h du matin au Upper Supper Club de Toronto, Vanessa Paradis et toute l’équipe de Café de Flore s’étaient donne rendez-vous après la grande première nord américaine du film pour une fêter en toute intimité. Vanessa venait d’enchainer une journée de promotion-marathon avec plus de 40 entrevues destinées à la presse internationale. Hier dans l’après-midi dans un hôtel du Vieux Montréal elle a poursuivi en rencontrant les médias montréalais avant de fouler en soirée le tapis rouge du cinéma Imperial. Après le visionnement, l’équipe du film et plus de 1000 VIP avaient rendez-vous à la SAT pour un party où on a dansé très tard. Si Vanessa s’investit autant, c’est bien sur parce qu’elle aime Café de Flore, mais aussi par amitié pour le réalisateur Jean-Marc Vallée qu’elle n’hésite pas à qualifier de génie.

GPM_6861

George Clooney et Ryan Gosling sur le tapis roug de The Ides of March au TIFF

Avec George Clooney, tout est sous contrôle

Lorsque l’acteur-réalisateur du film The Ides of March George Clooney a vu arriver sa covedette Ryan Gosling, il lui a dit en regardant son complet : « Mais à quoi as-tu pensé en choisissant cette couleur? Tu aurais au moins pu porter une cravate ! ». Même sur le tapis rouge, Mr Clonney continue à diriger ses acteurs!

P1030576

Ben Mulroney et sa femme Jessica

P1030570

L’humoriste et comédienne Kathy Griffin

Un véritable party post-oscar a Toronto en plein mois de septembre

Ben Mulroney accompagné de sa femme Jessica, a animé un défilé de mode très branché au Nikki Beach. La soirée amFAR pour la lutte contre le SIDA animée par l’humorsite Kathy Griffin, le party du magazine Vanity Fair où on a pu croiser John Ham de Mad Men, le Nikki Beach, club à ciel ouvert situé sur le toit  du complexe TIFF LightBox et l’incontournable party du Hello Canada. On se couche tard à Toronto en période de festival. Exceptionnellement la municipalité permet à ses bars de servir des consommations jusqu’à 4h du matin. C’est à cette heure là qu’il faut aller au Soho House, dernier lieu où convergent toutes les fins de soirées. On peut y croiser Madonna, George Clonney, Gerard Buttler et meme Keifer Sutterland. Un véritable party post-oscar en plein mois de septembre.

GCP_2420

Madonna sur le tapis rouge de son film WE au TIFF

SS2_1847

Gerard Butler au TIFF le week-end dernier

P1030550

P1030537

Marc-André Grondin et le réalisateur Podz

Marc-André Grondin présente Goon

Goon, la comédie sur les gros bras dans le monde du hockey qui met en vedette Marc-André Grondin aux côtés des acteurs Sean William Scott et Jay Baruchel a été présenté en grande première au Festival de Toronto. Lors de la soirée qui a suivi le film, on pouvait croiser l’acteur Seth Rogen, Podz et Xavier Dolan.  « C’est bon signe lorsque ceux qui connaissent bien le cinéma ne se défilent pas et viennent à la soirée après avoir vu le film », m’a dit à la blague Marc-André Grondin. On souhaite donc à cette comédie dédiée au hockey le même succès que le mythique Slap Shot (sortie prévue à l’hiver 2012).

IMG_2097

Louis-José à Toronto, deux fois plutôt qu’une!

Mardi matin 10h30 dans un vol Toronto-Montreal, je suis tombé sur Louis-José Houde. L’humoriste verbomoteur a partagé avec moi avec passion pendant de longues minutes son amour pour le groupe Pearl Jam qu’il avait vu en concert, deux fois dans le même week-end! Un petit break avant de reprendre pour la dernière ligne droite avant le 30 octobre prochain, au gala de l’ADISQ.

IMG_2087

Une première émouvante

J’ai croisé Mathieu Roy et sa sœur Isabelle  dans le hall d’entrée de l’hôtel Intercontinental quelques heures avant la présentation a Toronto de son film Surviving Progress, une production de Cinémaginaire. Beaucoup d’émotion pour le réalisateur qui avait perdu son père le diplomate et journaliste Michel Roy quelques jours auparavant.

int(0)