5830 VUES |  J'AIME

La semaine d’Herby dans les coulisses

Capture d¹écran 2011-11-30 à 18.32.40

Je suis un fan fini de Prince. Je n’ai raté à Montréal aucune de ses visites royales des dix dernières années. Mais je dois avouer que malgré mon immense admiration pour sa Majesté Pourpre, il m’arrive parfois de sortir un peu déçu de ses spectacles marathon. Oui, en concert Prince a quelques défauts: il fait attendre son public et lorsqu’il arrive enfin sur scène, il néglige trop souvent son répertoire préférant plutôt chanter celui des autres. Sly and the Family Stone et James Brown sont de belles inspirations, un bel hommage au pionnier du funk, mais maintenant mon grand, chante tes chansons s’il te plait c’est pour ça qu’on est venu te voir. Je suis un nostalgique qui veut entendre ses succès des années 80 et 90. Après l’an deux mille, je ne connais presque rien de son œuvre! Bref comme beaucoup, je suis un fan de Prince, mais ma passion pour le répertoire de The artiste a quand même une date limite. C’est avec un peu d’appréhension que je me suis donc rendu à Toronto vendredi soir dernier pour la première de sa tournée Welcome 2 Canada. J’avais l’impression que j’allais revoir dans une salle de 15 000 personnes le même spectacle qu’il a donné l’été dernier au Métropolis à guichet fermé dans le cadre du Festival de jazz. Erreur! Pendant plus de deux heures trente sur une immense scène centrale en forme de love symbol, Prince enchaine ses hits sans nous perdre dans de longues envolées musicales. De Lets Go Crazy à Little Red Corvette en passant par Nothing Compares 2 U : tout y est. Je retrouvais le Prince que je voulais voir. Seulement pour la version sublime de Purple Rain sous une pluie de confettis mauve, le show est un des incontournables de l’année. À 53 ans le kid de Minneapolis est d’une forme impressionnante. Parlez-moi d’un spectacle qui commence à l’heure et qui ne nous laisse pas sur notre faim!  Welcome 2 Canada, Prince !

DSCN1087_2

Prince de retour à Montréal : un Must !

Quinze camions, quatre autobus, la tournée canadienne de prince qui a commencé la semaine dernière au Air Canada Center de Toronto s’arrête au Centre Bell demain soir. Accompagné de son groupe New Power Generation, le chanteur de Minneapolis surprend avec un medley de ses plus grands succès mais il explore d’une belle façon ceux des autres grands. Yesterday des Beatles s’enchaine magnifiquement avec Nothing Compares to You et Wanna Be Starting Something de Michael Jackson se transforme avec surprise en I Will Die 4 You. Un Must !

DSCN1143

DSCN1076La scène en forme de love symbol au Air Canada Center de Toronto

Roch Voisine : une soirée entre amis

DSCF1439

Dans les coulisses du Centre Bell après le concert de Roch Voisine, on pouvait croiser du beau monde. Patrick Huard a en quelque sorte assuré la première partie puisqu’il a présenté ce soir-là la star en Rogatien, son personnage de Taxi 22. Garou et Luc de Larochelière se promenaient eux aussi dans les salons privés du Centre Bell après avoir partagé le temps de quelques chansons la scène avec le chanteur. Des vedettes sur scène, mais aussi parmi le public Jean-Luc Mongrain et Martin Matte, qui nous rappelait qu’en 1997, il avait fait sa première partie au Centre Molson. Vendredi soir, pour ce deuxième spectacle au Centre Bell en moins de six mois, monsieur Voisine a vraiment su bien s’entourer pour souligner ses 25 ans de carrière!

DSCF1148

Garou et Roch Voisine dans les coulisses du Centre Bell

DSCF1441

Jean-Luc Mongrain et sa conjointe sont venus féliciter Roch Voisine après le spectacle

DSCF1140

Un cadeau de Jérôme Ferrer

DSC_1415

Pierre Bruneau et sa femme Ginette, Jérôme Ferrer, Paul Doucet et la jeune Émilie Dagenais

Moins d’un mois avant Noël le chef Jérôme Ferrer a convié une centaine de VIP à la deuxième édition du cocktail dinatoire Birks Café par Europea. Cette soirée-bénéfice au profit des enfants de la fondation Centre de cancérologie Charles Bruneau accueillait cette année un invité spécial. Le réputé Marc Meneau grand chef Relais-Château s’est joint à Jérôme Ferrer pour signer quelques bouchées gastronomiques au grand plaisir des invités. La soirée dans laquelle on pouvait croiser Simon Durivage, Paul Doucet et Francis Reddy a réussi à amasser 50 500$

DSC_1429

Marc Meneau, Simon Durivage et Jérôme Ferrer

DSC_1423

Francis Reddy était accompagné de sa sympathique conjointe Brigitte

DSC_1417

Paul Doucet et sa conjointe

Le DJ d’Ellen DeGeneres à Montréal

DSC_0934

Les DJ Tony Okay et Jojo Flores

C’est lui qui fait danser Ellen DeGeneres tous les jours devant des millions d’Américains au début de son talk-show. Tony Okungbowa alias DJ Tony Okay est venu fêter son anniversaire au restaurant Globe à Montréal le week-end dernier. Ce soir-là, les joueurs du Canadien Érik Cole et Chris Campoli ont tellement aimé danser sur la musique de Tony qu’ils l’ont invité le lendemain au match Canadiens-Pittsburg. Une soirée VIP au Centre Bell qu’il n’est pas prêt d’oublier! Tony Okay a promis qu’il reviendra prochainement à Montréal pour travailler sur un CD compilation qu’il sortira en collaboration avec le populaire DJ montréalais Jojo Flores.

DSC_0917

int(0)