927 VUES |  J'AIME

La semaine d’Herby dans les coulisses à Cannes

114199655GP040_64th_Annual_

« C’est beau mais c’est chiant ». Voici le premier commentaire que j’ai pu entendre hier matin à la sortie de la première projection de presse d’un des films les plus attendus du festival. Une autre journaliste quant à elle semblait émue et criait au génie en évoquant une structure narrative symphonique. Vous l’aurez compris, The Tree of Live de Terrence Malick ne fait pas l’unanimité même s’il fallait jouer du coude pour rentrer à la conférence de presse où beaucoup avaient des questions pour le réalisateur absent. Brad également coproducteur du film a donc du répondre tant bien que mal à la majorité aux interrogations mais force est d’avouer que beaucoup restent encore sans réponse. Pour cette 64e édition du festival, les stars hollywoodiennes se suivent mais les films sont loin de se ressembler. Dimanche, Pirates de Caraïbes avec Johnny Depp, lundi The Tree of Life avec Brad Pitt et Sean Penn et aujourd’hui, Jodie Foster et Mel Gibson avec The Beaver. Vraiment on aura tout vu à Cannes cette année !

114200034GP064_The_Tree_Of_

114200034GP065_The_Tree_Of_

Le couple glamour du festival

L’actrice Isabelle Huppert, l’acteur Rob Lowe en passant par Charlotte Rampling et Gwen Stefani, beaucoup de gros noms sur le tapis rouge du film The Tree of Life de Terrence Malick mettant en vedette Sean Penn Brad Pitt. Après Babel, Ocean 13 et Inglorious Basterds, Brad en était à sa 4e montée des marches officielle à Cannes. Après avoir accompagné l’équipe du film sur la musique du Carnaval des animaux, l’acteur est redescendu pour aller rejoindre une sublime Angelina qui l’attendait pour poser à ses côtés devant une centaine de photographes en délire.

114200034GP120_The_Tree_Of_

Gwen Stefani et son époux Gavin Rossdale

114200034GP052_The_Tree_Of_Sean Penn

IMG_0328

Nicolas Roy : très impressionné, légèrement superstitieux

Son court métrage Ce n’est rien est en compétition officielle à Cannes et même si il est un habitué des festivals Nicolas Roy se dit impressionné par la grandeur de cette événement qu’il découvre pour la première fois. Lorsque je l’ai croisé, il venait à peine de débarquer sur la Croisette encore sous l’effet du décalage horaire mais prêt à entamer une série d’entrevues. « Bien sûr j’aimerais repartir avec le prix du meilleur court métrage mais bizarrement chaque fois que j’ai gagné quelque chose je n’étais jamais là pour l’accepter. Je pense quitter le 21 juste avant la fin, peut-être aurais-je plus de chance de me mériter quelque chose! », m’a-t-il dit à la blague.

IMG_0291-1

Charlotte Le Bon sous les flashs

À Cannes, la Québécoise Charlotte Le Bon n’est pas une starlette, c’est définitivement une vraie star. J’ai pu le constater alors que je l’ai accompagnée à la soirée Canal Plus vendredi dernier. Les paparazzi ont pendant toute la soirée cherché à la photographier et Charlotte, toujours charmante, leur a donné de quoi se satisfaire. Un moment sous les flashs dont je me souviendrai longtemps. Charlotte me faisait remarqué qu’elle avait déjà tourné septembre 150 météos et qu’à la fin de la saison elle en aura livré 190 juste avant de faire ses débuts au cinéma dans le nouvel Astérix à la fin du mois de juin.

int(0)